Analyses, Croisières

16 nouveaux navires de croisières (partie 2)

2018 promet d’être animé

Comme nous l’annoncions la semaine dernière, 2018 promet d’être une année intéressante pour les croisières. Ce sont pas moins de 16 navires qui prendront la mer. 2018 sera ainsi l’année de construction navale la plus animée depuis fort longtemps. Voici la suite de notre aperçu des nouveautés qui attendent les passagers des croisières en 2018.

Lounge sous-marin

Ponant lancera cet été Le Lapérouse et Le Champlain, les premiers d’une série de quatre Explorers. Les navires compteront 88 cabines et quatre suites et vogueront aussi bien en eaux chaudes que froides. Leurs atouts seront le pont dédié aux sports aquatiques sur la poupe et le Blue Eye, un lounge sous-marin multisensoriel. Les passagers pourront non seulement observer les animaux, mais aussi écouter les bruits de la mer et des animaux marins grâce aux micros placés sur la coque du navire. Le Lapérouse réalisera des croisières au nord de l’Europe dès le mois de juin, et partira en direction de l’Asie en automne. Le Champlain arrivera en Méditerranée en septembre et prendra, après quelques départs en Mare Nostrum, la direction des Caraïbes et de l’Amérique du Sud.

Hurtigruten lancera le Roald Amundsen, un navire d’expédition écologique doté de moteurs hybrides. Les nouvelles technologies permettent à ce navire de diminuer sa consommation et ses émissions de 20%, mais aussi de naviguer uniquement grâce à l’électricité pour des périodes de 30 minutes. Cette innovation doit permettre de réduire les émissions dans les ports et de permettre aux passagers de profiter du calme le plus total lors des croisières aux pôles. Le navire est également équipé d’une foule de gadgets dernier cri, dont des drones sous-marins.

Le Roald Amundsen et son navire jumeau le Fridtjof Nansen, qui suivra en 2019, mesureront 140 mètres de long et pourront accueillir 530 passagers. Le Roald Amundsen était à l’origine annoncé pour juillet 2018, mais il ne sera livré qu’en octobre. Le navire écologique prendra directement la mer pour l’Amérique du Sud et l’Antarctique.

Pour conclure la liste des navires d’expédition, il ne faut pas oublier le World Explorer. Le navire de Mystic Cruises quittera son chantier portugais en octobre et sera chartérisé pour dix départs par Quark Expeditions en Antarctique pendant l’hiver. Le World Explorer pourra accueillir 200 passagers et comptera 111 membres d’équipage.

Le plus grand au monde

Le Symphony of the Seas s’achève au chantier STX France. ©Royal Caribbean International

Outre toutes ces nouveautés, 2018 connaîtra également le lancement d’une foule de navires-jumeaux. Le plus grand sera le Symphony of the Seas. Ce navire dépassant de quelques centimètres son jumeau l’Harmony of the Seas quittera STX France fin mars et naviguera d’avril à octobre en Méditerranée occidentale depuis Barcelone et Civitavecchia (durant la haute saison). Ce méga-navire pourra accueillir 6.780 passagers et 2.175 membres d’équipage. Il sera équipé de tous les standards de la classe Oasis, mais aussi quelques nouveautés dont l’Ultimate Family Suite, la plus grande arène de laser tag au monde et de nouveaux bars et équipements sur le Boardwalk. Le navire Royal Caribbean traversera l’Atlantique à l’automne pour rallier Fort Lauderdale et les Caraïbes.

Carnival Cruise Line présentera le Carnival Horizon. Le 26e navire de Carnival est le jumeau du Carnival Vista lancé au printemps 2016. Les 3.954 passagers y retrouveront les attractions populaires comme le SkyRide et le cinéma IMAX. Parmi les nouveautés, le premier restaurant teppanyaki de la flotte de Carnival, un parc aquatique inspiré par le Dr. Seuss et la Guy’s Pig & Anchor Bar-B-Que Smokehouse and Brewhouse du chef américain Guy Fieri. Quatre bières seront brassées à bord. Le Carnival Horizon, qui jaugera 133.500 tonneaux, commencera son parcours en mer par des croisières plus longues en Méditerranée. Le 9 mai, le navire partira de Barcelone pour rallier New York en vue de la saison été.

Karts, parcs aquatiques et tyroliennes

La piste de kart à bord du Norwegian Bliss. ©Norwegian Cruise Line

Norwegian Cruise Line étend sa flotte avec le Norwegian Bliss. Le navire capable d’accueillir 3.850 passagers quittera le Meyer Werft début avril avant de partir le 21 avril de Southampton pour rejoindre New York. Il ralliera ensuite Seattle via Miami et Los Angeles pour entamer le 2 juin une saison estivale en Alaska. Pendant l’hiver 2018-2019, Miami sera le port d’attache du nouveau fleuron de Norwegian Cruise Line. Le navire de classe Breakaway Plus dispose, tout comme le Norwegian Joy, d’un circuit de kart. Tout spécialement pour l’Alaska, une série de lounges d’observation ont été ajoutés.

MSC Croisières lancera le MSC Seaview juste avant l’été. Le navire jumeau du MSC Seaside naviguera à partir du 7 juin en Méditerranée occidentale, offrant la possibilité d’embarquer à Marseille tous les samedis. Les navires de classe Seaside sont avant tout orientés vers la mer et la vie à l’extérieur en incluant une promenade faisant tout le tour du navire, de vastes ponts supérieurs et un impressionnant parc aquatique équipé de tyroliennes. L’offre des restaurants (de spécialités) et les types de cabines ont également été largement étendus.

Au Meyer Turku, le nouveau Mein Schiff 1 quittera le chantier au printemps. Le cinquième nouveau navire destiné à TUI Cruises mesurera 20 mètres de plus que la génération précédente et pourra accueillir 2.894 passagers. Il remplacera l’actuel Mein Schiff 1 qui passera cet été chez Marella Cruises. Le Mein Schiff 1 naviguera de mai à août en Europe du Nord et rejoindra ensuite les îles Canaries pour la saison hiver.

L’impressionnant Flying Clipper. ©Star Clippers

Viking Cruises, en pleine croissance, lancera le Viking Orion en juin. Ce sera le cinquième d’une série de dix navires pouvant embarquer 930 passagers. Le navire débutera en mer Méditerranée et ralliera ensuite l’Asie pour l’hiver. Enfin, il ne faut pas oublier le Flying Clipper de Star Clippers. Le plus grand voilier au monde était prévu pour le printemps 2017. Mais apparemment, le chantier naval croate a rencontré des difficultés pour terminer ce navire. Entre-temps, rien ne permet de confirmer que cette réplique du France II de 1912 voguera bien d’ici l’été 2018.

 

© Photo de couverture: Scenic Cruises

 

Comments