Analyses, Destinations

100 ans de la BAUHAUS

L’Office national allemand du Tourisme choisit chaque année quelques campagnes thématiques. En 2019, les 100 ans de la Bauhaus est sans nul doute le thème le plus important. L’architecte allemand Walter Gropius a fondé cette école, officiellement appelée ‘Staatliches Bauhaus’, à Weimar en 1919. Cette ville est encore aujourd’hui une métropole culturelle dans le land de Thuringe

Gilbert Roels – senior reporter Travel Magazine.

Wagner et Goethe, parmi tant d’autres, y ont séjourné à plus d’une occasion. Même si Walter Gropius est considéré comme le fondateur officiel de la Bauhaus, il l’a fait à la demande de l’architecte belge Henry van de Velde, directeur de l’école des beaux-arts et de l’académie de Weimar. Il est considéré avec Victor Horta comme un des plus importants représentants de l’art nouveau. Au début du XXe siècle, Henry van de Velde a joué un rôle prépondérant dans le développement de l’architecture et des arts décoratifs, particulièrement en Allemagne.

Ce courant artistique et architectural d’avant-garde s’est répandu de Weimar au reste du monde. Il est très présent dans des villes comme Tel-Aviv, Chicago, Santiago, Moscou et Tokyo. En 1925, la Bauhaus a déménagé à Dessau (Saxe-Anhalt) et ensuite à Berlin, où elle a dû fermer ses portes en 1933 sous la pression du national-socialisme.

Influencés par le personnage d’Henry van de Velde, les organisateurs de voyages et associations culturelles de Belgique et du Luxembourg proposent souvent des destinations allemandes en lien avec la Bauhaus, principalement Weimar, Dessau et Berlin. Cette année voit donc logiquement un regain d’intérêt autour de ce thème.

Plus d’infos sur ce sujet: www.bauhaus100.com

Rhénanie-du-Nord-Westphalie et Basse-Saxe

Travel Magazine s’est éloigné des sentiers battus de Weimar, Dessau et Berlin pour prendre la direction de deux lands du nord de l’Allemagne sur les traces d’Henry van de Velde, Walter Gropius et leurs associés. En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Crevelt, Essen et Hagen sont liées à l’histoire de la Bauhaus. En Basse-Saxe, ce serait plutôt Alfeld, Celle et Goslar.

Crevelt et Hagen

Sous la devise ‘Hagener Impuls – Essener Aufbruch – Krefelder Perspektive’, les villes de Crevelt, Essen et Hagen, étroitement liées les unes aux autres par leur histoire culturelle, présentent dans le cadre de l’année de la Bauhaus le projet commun ‘Dreiklang im Westen’, des dizaines d’expositions, de conférences et de concerts thématiques. Et ce, pendant un an ou plus.

A Crevelt, les deux pavillons Haus Lange et Haus Esters, situés côte à côte, sont de beaux exemples de l’architecture Bauhaus. Ils ont été construits par Ludwig Mies van der Rohe, le dernier directeur de la Bauhaus, qui a également construit la fabrique de textile Verseidetag en 1930. Les deux villas étaient destinées aux fondateurs de la plus grande usine de tissage de soie de l’époque. Avec leur construction en acier unique, elles sont aujourd’hui utilisées comme lieux d’expositions par le musée d’art de Crevelt. Il est possible de faire des visites guidées des différentes constructions de Crevelt.

La ville d’Hagen était un centre important pour l’art moderne au début du XXe siècle. Pas étonnant donc que le collectionneur d’art et mécène Karl Ernst Osthaus ait choisi cette ville pour y faire construire une villa moderne par Henry van de Velde afin d’y accueillir son musée Folkwang. Ce dernier accueillait entre autres des œuvres de Cézanne, Gauguin, Van Gogh et Matisse, dont une fresque en trois parties. La mort prématurée de Karl Ernst Osthaus a mis fin à ce projet, et sa collection a été transférée au nouveau musée Folkwang à Essen. L’Hohenhof est un des points culminants de l’art nouveau et un incontournable à visiter. Presque tout y est authentique, et ce qui manquait ou a été abimé a été rénové à la perfection. Tous les circuits culturels autour de l’architecture y passent, de même que dans le reste de la ville d’Hagen où il y a toujours quelque chose à découvrir en lien avec la Bauhaus.

Celle, Alfeld et Goslar

Maison de Celle imaginée par l’architecte Otto Haesler.

La ville résidentielle de Celle en Basse-Saxe est un trésor caché malheureusement encore très peu connu de la majorité des professionnels du tourisme en Belgique et au Luxembourg. Elle ne compte pas seulement bon nombre d’espaces verts, mais aussi quelque 500 bâtiments classés, pour la plupart des maisons à colombages. Le parc et son impressionnant château occupent une position centrale. Près de deux millions de touristes visitent la ville chaque année. L’architecte Otto Haesler y incarne le lien avec la Bauhaus au travers de son bien connu ‘Glasschule’, un bâtiment révolutionnaire pour l’époque. Il a également réalisé la maison du directeur de l’école et le quartier du jardin italien. La ville a même créé un chemin dédié à Otto Haesler le long de ses réalisations, qu’on peut également parcourir dans un petit train touristique.

Le Fürstenhof, un hôtel cinq étoiles de l’Althoff Collection, est un établissement historique de la ville, de même qu’un excellent hôtel où séjourner.

Plus d’infos: www.celle.travel

L’Usine Fagus à Alfled est un autre incontournable pour les intéressés par la Bauhaus. Walter Gropius avait construit cette usine à la demande du fabricant de formes à chaussures Carl Benscheidt. L’Usine Fagus était le premier bâtiment industriel au monde avec des murs vitrés. Son concept moderne et révolutionnaire lui a valu d’être reconnue patrimoine mondial de l’UNESCO en 2011. Après près d’un siècle, les quelque 400 travailleurs de l’usine fabriquent encore

L’Usine Fagus à Alfeld, une réalisation unique de Walter Gropius classée patrimoine mondial de l’UNESCO.

aujourd’hui des moules de chaussures, mais plus en bois. Ce n’est d’ailleurs plus seulement une usine, mais aussi un lieu d’événements, de concerts, d’expositions, de représentations théâtrales et de films. Des visites thématiques y sont organisées pour les groupes.

Plus d’infos: www.fagus-werk.com

Enfin, nous sommes passés voir un autre site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, à savoir les mines de Rammelsberg, près de Goslar, reconverties en musée. Le centre historique de la ville porte lui aussi le titre de patrimoine mondial. Ces mines étaient déjà exploitées il y a plus de 1.000 ans. Selon les estimations, 27 millions de tonnes de minerais de cuivre, de plomb et de zinc sont sorties ici des entrailles de la Terre. La mine a été exploitée jusqu’en 1988. Ses installations terrestres sont des exemples uniques de l’architecture industrielle du début du XXe siècle. Fritz Schupp et Martin Kremmer sont les architectes qui ont mené à bien leur construction entre 1935 et 1939. La centrale d’énergie de 1906 a été rénovée et transformée en salle d’expositions, tandis que la réserve accueille une exposition historico-culturelle. Les mines de Rammelsberg proposent différentes sortes de visites, souterraines ou non, certaines plus aventureuses que d’autres.

L’Hôtel Villa Saxer est quant à lui un tout nouvel hôtel quatre étoiles mélangeant architectures ancienne et moderne.

Plus d’infos: www.rammelsberg.de/en

Comments